Découvrez l'aventure SVE de Jérôme... en images !

13 Novembre 2017
Graphiste de formation, Jérôme utilise sa palette de compétences pour partager avec vous ses 9 mois de volontariat en Arménie.

Coucou ! 

Tu viens de tomber sur l'histoire d'un mec qui par la force des choses (et d’un peu de travail, quand même) s'est retrouvé en Arménie un soir de Septembre 2016. Pour comprendre comment je me retrouve à errer dans le Caucase, il faut revenir 8 mois en arrière. Je ne sais plus vraiment comment j'ai entendu parlé du SVE, mais j'étais suffisamment perdu dans mes études et dans ma tête pour décider de me renseigner un peu plus sur cette idée folle : partir à l'étranger pour un an.

Après une séance d'informations au CIDJ, j'étais déterminé, je voulais partir en Allemagne. Dans les mois qui suivirent, j'ai mis à jour mon CV, élaboré une lettre de motivation (en français et en anglais) et j'ai commencé à en envoyer de partout. Avec le temps qui passaient, les candidatures qui s’enchaînaient, ainsi que les non-réponses ou les réponses négatives, j'avais un peu perdu de ma motivation. Pendant quelques temps, j'ai laissé les recherches un peu de côté, et j'ai commencé un job saisonnier. Les annonces n'étaient plus très nombreuses, et c'est ce qui m'a finalement poussé à considérer celles qui étaient un peu plus loin que l'Allemagne (genre 2 924 km) et finalement alors que je n'y croyais presque plus, j'ai été accepté dans le projet « Young Citizen of Armenia » de KASA à Yerevan, en Arménie.

Et maintenant, plus de deux mois après mon retour d’Arménie, me voilà face à un gros challenge : Vous raconter à quel point cette année à été exceptionnelle, en utilisant le moins de mots possible (beh oui, j’imagine que personne n'a envie de me lire disséquer ma nostalgie sur 3 km de défilé vers le bas). J'vais tenter quelque chose d'audacieux, le faire en image !

 

Pour voir le témoignage de Jérôme au format pdf, clique ici !
 

Publié par : Centre d'Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ)