Protection sociale à ne pas oublier !

2 Décembre 2015

La Caisse des Français de l'Etranger vous accompagne pendant votre mobilité

Il suffit de quitter la France pour quitter son système de protection sociale et n’être plus couvert par la Sécurité Sociale française (sauf dans le cas d’étude à l’étranger / stage / Erasmus qui entrent dans le cadre d’un parcours scolaire).  Autrement dit, à l’étranger, les frais d’hospitalisation, les visites médicales, les médicaments, doivent être payés sur place. Sans remboursement par son assurance-maladie, en cas de pépin de santé ou d’accident, les conséquences budgétaires sont incontrôlables…
La Caisse des Français de l’Etranger (CFE) est une caisse de sécurité sociale créée en 1978 sous tutelle de l’Etat spécialement pour les Français résidant à l'étranger. L'adhésion à la CFE permet ainsi aux Français de l’étranger de continuer de bénéficier de la protection sociale « à la française ».
Elle assure la continuité avec le régime général de Sécurité sociale français pendant l'expatriation, au retour et pendant les séjours temporaires en France. Elle permet également d’éviter les pertes de droits ainsi que les délais de carence, fréquents dans le cas d’un séjour à l’étranger.

La Caisse des Français de l’Etranger couvre trois risques :

  • Maladie - maternité (et invalidité pour les salariés),
  • Accidents du travail, maladies professionnelles (pour les salariés),
  • Vieillesse (retraite de la Sécurité sociale gérée par la CNAV - pour les salariés, les anciens assurés d’un régime obligatoire français, les personnes chargées de famille).

Afin de proposer une réponse adaptée à chacun, la CFE propose notamment :

  • Un réseau d’établissements hospitaliers conventionnés à l’étranger (près de 40 établissements dans le monde). L’assuré y bénéficie à la fois de tarifs garantis et du tiers payant
  • Des contrats d’assurance sous forme de guichet unique où elle est associée à des partenaires complémentaires (Sécurité sociale + complémentaire), pour une protection sociale complète et plus étendue.

C’est une assurance volontaire : l’assuré a le choix des risques auquel il souscrit et peut demander sa radiation à tout moment. La CFE est en effet soumise à la concurrence et ne dispose, contrairement à la Sécurité sociale en France, d’aucun monopole. Elle est financée par les seules cotisations de ses adhérents.

Fin 2015, plus de 200 000 Français étaient couverts par la CFE dans le monde entier.

Contact :
Plus d’informations : www.cfe.fr
Tel : 0810 11 77 77 (depuis la France) – Tel : 33 1 64 14 62 62 (depuis l’étranger)
Courriel : rubrique « contactez-nous»

Publié par : Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports